Le Clairet, clairement gourmand !

CATÉGORIE: Bons moments a Bordeaux, Bordeaux Rosé, Découvrez Bordeaux, Parlons gastronomie

L’été est là, laissez donc vieillir et mûrir vos Bordeaux rouge à la cave, et sortez le Bordeaux Clairet afin de sublimer votre repas ou votre apéritif ! Absolument tout en ce vin s’accorde à merveille avec la saison, que ce soit ses vertus rafraîchissantes ou bien ses arômes faisant ressortir des fruits rouges tels que la fraise, la groseille ainsi que des des notes de grenadine.

Crédit photo: www.planete-bordeaux.fr

Le nom du Bordeaux Clairet est bien présent à l’esprit des amateurs de vins de Bordeaux, ceci dit son histoire, sa vinification et les accords mets-vin méritent d’être sur le devant de la scène, c’est parti !

Crédit photo: www.papillesetpupilles.fr

Le Bordeaux Clairet est né dans les années 50, en souvenir des « Clarets », terme donné par les anglais aux vins rouges de Bordeaux qui étaient plutôt légers, fruités et avec peu de structure tannique. Les caractéristiques typiques des vins rouges de la région bordelaise ont bien changé depuis le temps ! Mais le nom de Bordeaux Clairet est resté, en souvenir de cette époque et des relations commerciales franco-britanniques d’autrefois, puisque les premiers vins de Bordeaux ont été exports vers le Royaume-Uni au XVIIIème siècle.

Véritable intermédiaire entre les rouges et rosés, ce vin est produit dans les vignobles de Bordeaux bien évidemment, mais plus précisément dans les régions viticoles du Médoc, de Graves, d’Entre-Deux-Mers, de Sauternes, de Libourne et de Blaye-Bourg. L’AOC Bordeaux Clairet s’étend sur près de 925 hectares sur l’ensemble de la Gironde et produit aux environs de 52 000 hecto-litres par an. Pour les plus curieux, les sols sont des sables, graves, boulbènes et argilo-calcaires.

Pour ce qui est de la vinification, le Bordeaux Clairet est élaboré par la méthode dite de la « saignée ». Celle-ci consiste à mettre en cuve des raisins rouges entiers comme on ferait pour une vinification de vins rouges traditionnelle, mais c’est au bout de quelques heures de contacts entre les jus et les peaux dans cette cuve que l’on va séparer les jus des parties solides du raisins. Un peu comme le Bordeaux rosé en fait, sauf que le temps de macération est supérieur, entre 24 et 48 heures. Le jus sera donc plus soutenu et c’est ce qui va lui permettre de se distinguer par sa couleur et ses arômes. Il est donc vinifié à partir d’un assemblage de cépages rouges: le merlot en grosse majorité mais aussi du cabernet franc et du cabernet sauvignon. Tout ce processus en fait un vin léger, friand, doté d’un certain corps, et présentant une réelle plénitude aromatique aux tanins doux. Sa caractéristique principale reste sa robe rouge pâle magnifiquement lumineuse.

Le Bordeaux Clairet convient à bon nombres d’occasions, surtout en été, impossible de s’en lasser ! Pour l’apéritif, vous pouvez le dégustez en accord avec une copieuse assiette de charcuterie, ou bien encore différents tapas. Pour ce qui est du plat principal, il va de pair avec tous types de grillades (côtelettes d’agneau, côtes de porc, brochettes de poulets) et poissons, il reste un des meilleurs amis du barbecue. Le dessert adéquate au Bordeaux Clairet serait la tatin rouge à la crème de pralines roses ou une belle tarte aux fraises.

Crédit photo: www.planete-bordeaux.fr

En ce qui nous concerne, retrouvez d’autres informations pratiques autour des vins de Bordeaux sur notre Twitter ou bien rejoignez-nous sur notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>