Viticulture bio, biodynamique, raisonnée… quelles différences ?
ÉDUCATION
mars 18, 2019

Viticulture bio, biodynamique, raisonnée… quelles différences ?

Viticulture raisonnée, bio, biodynamique, ces trois termes désignent la majorité des modes de culture utilisées par les producteurs pour travailler leurs vignes et leurs vins. Ces derniers décident de leur mode de culture ainsi que des labels qui certifient leur démarche environnementale. Mais même si la démarche va dans le même sens il existe des différences.

 

VITICULTURE RAISONNÉE

La viticulture raisonnée correspond à une démarche de développement durable et de gestion globale du domaine. On l’utilise dans la majorité des vignobles bordelais.

En viticulture raisonnée chaque intervention est réfléchie afin de renforcer les impacts positifs des pratiques, de limiter l’incidence écologique et d’assurer un équilibre économique et social pour l’entreprise. Le viticulteur est attentif à la consommation de ses ressources en eau et fait un usage réfléchi et contrôlé des produits chimiques, qui sont réduits au strict nécessaire, lorsqu’il faut sauver la récolte.

Découvrez la vidéo de Florence Prudhomme, vigneronne au Château Saincrit (AOC Bordeaux Supérieur) qui s’est engagée dans une transition écologique.

En 2017, on comptait 384 entreprises certifiées AgriConfiance, 1 968 RSE AGRO, 246 entreprises ISO 14001, 62 Terra Vitis et 369 Area.
Si jamais on vous a perdu dans tous ces labels, pas de soucis on vous les explique ici.

 

LA VITICULTURE BIOLOGIQUE


Château Franc-Lafleur, en AOC Castillon Côtes de Bordeaux, vignoble conduit en Agriculture Biologique.

Ce mode de culture veille à préserver les écosystèmes et la fertilité des sols tout en travaillant à augmenter la biodiversité. En bio, pas de recours à la chimie de synthèse pour le traitement du raisin et le viticulteur met en place des solutions à base de cuivre, de soufre ou d’insecticides d’origine végétal.

Pour Adrien David-Beaulieu, Château Coutet, (AOC Saint-Émilion Grand cru) travailler en bio c’est « penser » le domaine comme un tout ». Il n’a rien changé des méthodes de ses ancêtres, le Château Coutet existe depuis plus de 4 siècles et a toujours produit un vin biologique. Découvrez son portrait en vidéo.

Comment savoir si un vin est en viticulture biologique ? Cherchez les labels Eurofeuille et/ou AB sur l’étiquette.

En 2017, 532 exploitations viticoles bordelaises étaient certifiées bio et en cours de conversion.


Traitement de la vigne avec des macérations d’orties au Château Franc-Lafleur, en AOC Castillon Côtes de Bordeaux.

 

LA VITICULTURE BIODYNAMIQUE

 


Château de Piote, en biodynamie, où les vignes sont « bichonnées » grâce au labour et aux préparations à base de plantes. 

Elle s’appuie sur les forces terrestres et célestes de la Nature. En biodynamie, le viticulteur intervient le moins possible sur ses vignes et respecte la « dynamie », c’est-à-dire le rythme naturel des saisons et des cycles lunaires pour les cultiver. Il améliore ses sols et les défenses naturelles de la plante par des préparations issues de matières végétales, animales et minérales. Ces préparations sont appliquées à des moments précis en fonction des cycles de végétation de la vigne et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire.

Jean-Yves Bechet du Château Fougas (AOC Côtes de Bourg) pour continuer à produire le meilleur raisin possible a choisi la biodynamie, et a appris à faire confiance à son regard et à la nature. Découvrez son portrait en vidéo.

En 2017, 45 domaines comme celui de Jean-Yves étaient certifiés en biodynamie par les labels Demeter et Biodyvin.

À l’image des Châteaux Fougas, Coutet, Franc-Lafleur et Saincrit, 60% du vignoble est déjà certifié par une démarche de développement durable. Nous souhaitons engager 100% de notre vignoble, découvrez comment ici.

DISCOVER MORE

Arômes secondaires

Abécédaire S

Vieillissement

Abécédaire A

Nos engagements

VIGNOBLE ENGAGÉ