Les vins de Bordeaux & le développement durable
ÉDUCATION
juin 23, 2016

Les vins de Bordeaux & le développement durable

La COP21, 21ème conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques, se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Depuis plus de 20 ans, la filière des vins de Bordeaux est engagée dans une démarche environnementale pour réduire son empreinte carbone.

 

Le vignoble bordelais est le premier vignoble de vins fins de France, et bénéficie d’un terroir exceptionnel. Pour Bernard Farges, Président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, « ce statut lui donne des droits mais génère des devoirs ! ». Depuis de nombreuses années, tous les acteurs du vin de Bordeaux s’engagent pour le développement durable. Une filière responsable, rassemblée autour de mêmes valeurs. Notre objectif ? Préserver notre environnement, notre terroir, sa qualité et placer l’humain au cœur des préoccupations. Notre stratégie s’articule aujourd’hui autour de quatre axes majeurs.

1/ L’anticipation de l’avenir par la recherche

La Gironde dispose de plus de 20 laboratoires publics et de 200 chercheurs dédiés au savoir viti-vinicole. Ces programmes de recherche se concentrent sur l’étude des maladies de la vigne et ses sources de résistance, la préparation à l’adaptation au changement climatique, la physiologie de la vigne, la maîtrise de la qualité…  tout ce qui permet à la filière de mieux anticiper demain. Découvrez les axes prioritaires du plan triennal des vins de Bordeaux 2017-2020 ici.

2/ La poursuite de la diminution des intrants

Les « agresseurs » de la vigne sont très nombreux : champignons, maladies, pucerons… Nos vignobles doivent être protégés contre ses bio-agresseurs pour obtenir un raisin sain, de qualité et ce dans une logique de durabilité. Pour limiter l’utilisation des intrants, nous avons recours à différentes approches. Par exemple, l’utilisation de moyens de lutte biologique et lutte biotechnique tels que la confusion sexuelle et aussi, des outils d’aide à la décision sur les traitements comme la modélisation des risques de maladie ou la météo du vignoble.

3/ La préservation de la biodiversité

L’activité viticole est source de biodiversité. Celle-ci est présente dans les sols, dans les vignes et ses abords, dans les bâtis et autres parcelles non cultivées ou au repos. Le paysage attire aussi certains oiseaux insectivores ainsi qu’une grande variété d’insectes et d’araignées. Tous participent à la régulation des ravageurs de la vigne. Pour identifier la biodiversité et ainsi mieux la protéger nous menons de nombreuses études sur le sujet ainsi que plusieurs pratiques détaillées ici.

4/ La réduction de l’empreinte carbone

Les vins de Bordeaux se sont engagés dans une démarche d’atténuation des émissions de gaz à effets de serre. Un premier Bilan Carbone a été établi en 2008. En 2013, une baisse de 9% a pu être observée grâce à de multiples efforts: recours aux énergies renouvelables, bouteilles de verre allégées, collecte des déchets, recyclage…En outre, le Plan Climat 2020 du Vin de Bordeaux a été mis en place en 2009 avec pour objectifs: 20% de réduction des GES, 20% d’économie d’énergie, 20% de création d’énergies renouvelables, 20% d’économie d’eau Bordeaux veille depuis toujours à anticiper l’avenir en s’appuyant sur une démarche collective. A partir de 2016, la filière se dote d’une feuille de route pour intensifier son action. Retrouvez le panorama de nos actions engagées ici.

DISCOVER MORE

Alcool

Abécédaire A

Pourriture noble

Abécédaire N

Rond

Abécédaire R