Battle d’AOC : Sauternes vs Moulis-en-Médoc
Bordeaux Magazine
avril 5, 2024

Battle d’AOC : Sauternes vs Moulis-en-Médoc

Bienvenue dans un match au sommet ! À ma droite, l’AOC Sauternes, représentée par Émilie, viticultrice au Château de Veyres : 1,6 hectare pour des vins blancs liquoreux irrésistibles. À ma gauche, l’AOC Moulis-en-Médoc, emmenée par Sofia, maître de chai au Château Anthonic : 607 hectares pour des vins rouges secs captivants. Pour gagner vos cœurs et vous surprendre à chaque bouteille, ces deux appellations bordelaises débordent d’atouts. La preuve en 3 rounds ultra serrés

Plantons le décor : plutôt team ambiance familiale ou dépaysement sauvage ?

On commence par vous emmener au sud-est de Bordeaux. C’est là que se trouve Sauternes, entre deux cours d’eau qui ont leur importance (mais ça, on y reviendra un peu plus tard…) : la Garonne et le Ciron. Dans ce vignoble de caractère, les raisins mûrissent près de forêts millénaires. Et côté vigneron, on a le sens de la famille ! Ici, on vit sur les terres qu’on travaille. Plus encore, ces propriétés familiales cultivent aussi bien la vigne qu’un sens de l’accueil chaleureux aux petits oignons. De quoi vite s’y sentir comme chez soi… même s’il est déjà l’heure de reprendre notre exploration !

Cette fois, cap vers le nord-ouest de Bordeaux pour rejoindre Moulis-en-Médoc. À la fois proche et à l’abri des passages, cette appellation se situe à l’entrée de la presqu’île médocaine : un coin aux allures de bout du monde, niché entre l’estuaire de la Gironde et l’océan Atlantique. Dans cette nature sauvage, place à une évasion sensuelle vivifiante ! On ralentit le pas pour s’accorder au rythme des guinguettes et des petits marchés. Et puis, bien sûr, pour rencontrer un panaché de viticulteurs aux profils éclectiques, qui ont fait de leur esprit pionnier leur marque de fabrique !

Côté raisins : maturité optimale ou sur-maturité, telle est la question

Si vous ne devez retenir qu’un mot concernant Sauternes, c’est bien celui-ci : le Botrytis. Ce champignon est littéralement son trésor ! Il prend ses aises sur les raisins à l’automne, quand le Ciron enveloppe les vignes de brouillards matinaux. Sous l’action de cette pourriture noble, les baies se déshydratent, puis se concentrent en sucre et en arômes. Pour récolter les Sémillon, Sauvignon Blanc et Muscadelle arrivés ainsi à sur-maturité, un seul credo : l’excellence. Car oui, tout se fait à la main, en tries successives (comprendre en plusieurs passages). Mais ça en vaut vraiment le coup !

Le Graal à Moulis-en-Médoc, c’est au contraire une maturité optimale des raisins. Pourquoi ? Pour la bonne et simple raison que c’est de cette façon que le Cabernet Sauvignon donne le meilleur de lui-même. Le cépage rouge est en effet le roi des lieux. Comme son acolyte le Merlot, il raffole de ces sols où il est solidement enraciné. Car si Moulis-en-Médoc est la plus petite des appellations médocaines, elle est en réalité un concentré des terroirs d’exception de la région viticole. Ajoutez à cela un savoir-faire précis qui veille à laisser le temps au temps, et vous obtenez des vins à part entière…

Dans le verre : le clásico vins blancs liquoreux contre vins rouges secs

Passons maintenant aux choses sérieuses : la dégustation ! Qui dit Sauternes, dit vins blancs liquoreux à la fois ronds et solaires. Le Botrytis leur apporte une incroyable palette aromatique, entre fruits confits délicats et agrumes rafraîchissants. Et cela dure longtemps en bouche, très longtemps… Bref, une personnalité voluptueuse qui se prête à merveille à chaque moment convivial du quotidien et à des expériences créatives savoureuses. D’ailleurs, en fermant les yeux, on s’y voit déjà : un roof top sur la côte basque, du soleil, des bons copains, le tout en compagnie d’un Sauternes quasi glacé !

À l’affiche des vins rouges secs de Moulis-en Médoc ? De l’harmonie et de la générosité, qu’on décide d’ouvrir sa bouteille dans sa jeunesse, ou qu’on préfère jouer les prolongations. D’une part, on retrouve la force tannique et la finesse sensuelle du Cabernet Sauvignon. D’autre part, la fraîcheur et la rondeur fruitée du Merlot. Avec ce duo au charme fou, on se croirait presque à Rome, en train de flâner le long de rues pavées… Un air de dolce vita dont on ne se lasse pas !

Il est temps de sonner la fin de ce match ! Alors, Sauternes ou Moulis-en-Médoc, vers qui vos papilles balancent en priorité ? Et si vous souhaitez assister à d’autres combats délicieux, comme un Côtes de Bourg vs Canon-Fronsac haut en saveur, rejoignez vite le Bordeaux Crew sur nos réseaux sociaux !

DISCOVER MORE

Top 8 des instagrams à suivre pour les amoureux du vin

Millésime 2020, une année hors norme

Pour noël, on vous fait gagner une nuit dans un tonneau, un baptême de l’air et plein d’autres cadeaux !