Un voyage au coeur du Médoc avec Hervé
Portrait
octobre 21, 2016

Un voyage au coeur du Médoc avec Hervé

« Ce voyage nous a fait découvrir que les vignobles et les vignerons sont à l’opposé de ce que nous nous imaginions : très ouverts et accessibles. Nous nous sommes sentis très bien accueillis dans les différents châteaux et nous avons eu la chance de déguster de savoureux vins, qu’ils soient ou non de grands vins. » nous expose Hervé.

Chocolatier de formation, Hervé a cherché, tout au long de sa vie, à combiner le chocolat et les vins français grâce à sa cave, composée d »une sélection de plus de 300 références. Avec une préférence pour les vins français et particulièrement, les vins de Bordeaux, son rêve était de découvrir la région pour comprendre mieux le savoir-faire et les origines de ces vins qu »il apprécie tant.

Rencontre avec Hervé

Quel amateur de vin de Bordeaux êtes-vous ?

Je suis gérant d »une chocolaterie Léonidas à Liège. Au quotidien, je m »efforce de proposer des accords vins et chocolats insolites. Ma chocolaterie dispose également d »une partie cave, composée de plus de 300 références. Je suis un grand amateur de vins français plus particulièrement. J »ai toujours été très attiré par la région bordelaise sans pour autant y être venu auparavant.

Pourquoi avez-vous souhaité participer au jeu lancé par les vins de Bordeaux ?

Une envie pressante de découvrir enfin toute la richesse et la diversité du vignoble bordelais en compagnie des bonnes personnes. J »ai été animé par la volonté de découvrir différents types de châteaux et surtout, de rencontrer les hommes derrière ces vins !

Quel regard portez-vous sur les vins de Bordeaux? 

Un regard très intéressé, car la région jouit d »une grande diversité de terroirs, mais aussi de Châteaux et d »appellations. L »histoire de Bordeaux et de ses vignobles est absolument captivante, et rencontrer les hommes qui perpétuent et font évoluer ces savoir-faire était un rêve qui, grâce aux Vins de Bordeaux, est devenu réalité ! 

Cette immersion chez un vigneron de la région a-t-elle modifiée votre perception du vignoble bordelais? 

Absolument, j »ai été très surpris par l »accessibilité tant des hommes, qui sont heureux de faire de nouvelles rencontres et de partager avec nous leur métier, véritable passion communicative, au coeur des vignes ; mais aussi par l »accessibilité des vins. A Bordeaux, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses ! Nous avons fait de très belles découvertes ce week-end.

Que retenez-vous de ce week-end privilégié aux côtés d »un viticulteur de Bordeaux ? 

Une grande ouverture d »esprit parmi les propriétaires des domaines, parfois vignerons depuis plusieurs générations, mais qui ont décidé de partir voyager, faire leurs études à l »étranger, découvrir d »autres contrés et sont revenus au Château avec de nouvelles connaissances et de nouveaux savoirs, ainsi que la volonté de se développer à l »international. C »est captivant de voir l »évolution des mentalités au coeur du vignoble. Nous avons eu la chance de partager de chaleureux moments conviviaux, notamment au Château Guadet à Saint-Emilion, où Vincent, vigneron de génération en génération, nous a raconté l »évolution de sa production. Visite des caves et dégustation de ses vins dans le jardin : une expérience mémorable !

Le Château La Dominique fait partie des Châteaux visités par nos gagnants belges.

Rencontre avec Camille Poupon, responsable de la communication aux Vignobles Fayat.

Parlez-nous de votre domaine.

Le Château La Dominique est un grand cru classé de Saint-Emilion depuis l’origine du classement de Saint-Emilion en 1955. Nous savons qu’il s’y cultive de la vigne depuis le XVIème siècle et que l’un de ses propriétaires (Dominique Glenne) lui a laissé son nom. La famille Fayat – à la tête d’un important groupe de BTP français – l’a acquis en 1969, il y a bientôt 50 ans.

Le Château La Dominique compte aujourd’hui 29 hectars, est composé de merlot (81%), de cabernet franc (16%) et de cabernet sauvignon (3%).

Pourquoi avoir voulu participé à ce jeu? Que souhaitiez-vous partager au travers de cette expérience?

Nous croyons vraiment que le travail qui est mené dans une propriété viticole n’a de sens que si nos vins rencontrent ses amateurs. Il est aujourd’hui indispensable de partager nos savoir-faire avec ceux qui dégustent nos vins. Mieux comprendre le travail d’un vigneron, c’est souvent mieux connaître ses vins. 

Quelles sont les qualités nécessaires au métier de vigneron?

De la patience et de l’humilité sans hésitation ! Notamment dans ces vignobles de la vieille Europe, nous devons nécessairement nous effacer devant nos terroirs, et faire preuve de beaucoup d’humilité face à une nature très souvent capricieuse. 

Quels sont les avantages et les inconvénients du métier?

C’est un métier de passion, et c’est un sacré avantage ! Un métier assez varié également (de production, de vente, de communication, d’accueil même pour certains). Evidemment, un vigneron n’a pas la main sur tout et doit composer avec les incertitudes (climatiques surtout). Mais cela donne beaucoup de sens aussi.

Quelle image des vins de Bordeaux souhaitez-vous transmettre ? 

Avec un projet comme celui de La Dominique, notre ambition est celle de l’ouverture et du dynamisme. Alors oui, nous voudrions faire partie de ceux qui transmettent une image moderne, ouverte et enthousiaste du vignoble de Bordeaux. Il nous semble que le Bordeaux d’aujourd’hui et de demain ne se contente pas de ce qu’il a bien fait dans le passé. Le monde du vin de Bordeaux  s’est interrogé, renouvelé, et peut, en conservant ses traditions et son savoir-faire, s’ouvrir au monde actuel.

DISCOVER MORE

Abécédaire U

Notre savoir faire

Macération

Abécédaire M

Acide malique

Abécédaire M