Les coulisses du vignoble
News
août 3, 2016

Les coulisses du vignoble

En octobre, une fois les vendanges terminées – cette période si fatigante pour la vigne entre croissance et maturation des raisins – la vigne perd ses feuilles et entre alors dans un stade de repos végétatif. Ce phénomène est accentué par les conditions climatiques, notamment le vent et la pluie. Au cours de cette période de repos, la vigne vit sur les réserves accumulées dans ses racines. À partir de novembre le vigneron prépare les vignes pour la taille en retirant les agrafes et baissant les fils de fer qui constituent le palissage pour faciliter le travail du tailleur.

La taille est une étape cruciale pour les vignerons et requière temps, patience et ardeur. Les tailleurs vont s’occuper des sarments pour ne laisser que les bourgeons qui seront à l’origine de fruits. Cela permet de réguler la production et de garantir une qualité de raisins optimale, en limitant le nombre de bourgeons.

Tandis que la taille continue, le mois de février arrive et avec lui le tirage des bois. Cette opération consiste à faire tomber les rameaux ayant été taillés. Se pose alors la question de l’élimination de ces rameaux et pour cela deux méthodes sont utilisées : le brûlage et le broyage. Le broyage mécanique permet de régénérer les sols en matières organiques. Le brûlage quant à lui apporte à la terre des éléments minéraux, fournis par les cendres.

La taille se poursuit jusqu’en mars. Comme le dit un ancien proverbe bordelais “taille tôt, taille tard, rien de ne vaut la taille de mars“. Vient alors le moment d’entretenir le palissage : remplacer les poteaux abimés, renouveler les fils des fer cassés… la vigne sort petit à petit de son long repos hivernal pour poursuivre son cycle.Pour tout savoir de la vigne et des vins de Bordeaux, suivez-nous sur les réseaux sociaux : TwitterFacebookInstagram 

DISCOVER MORE

La vie des vignes: l’hiver

3 recettes de cocktails étonnants à réaliser avec nos vins blancs doux

Menu tout en chocolat