En direct des vignes : on célèbre l’arrivée du printemps !
ÉDUCATION
avril 4, 2017

En direct des vignes : on célèbre l’arrivée du printemps !

Les journées rallongent, les températures grimpent et la vigne bourgeonne timidement : c’est le printemps, aussi bien chez vous que dans les vignes. C’est une période cruciale de l »année pour nos vignerons avant les vendanges, puisque c »est durant cette saison que les vignes sortent de leur dormance hivernale et reprennent vie. Zoom sur le quotidien de nos vignerons au cœur des vignes. 

Crédit photo : Château Le Camplat

Le retour du printemps rime aussi avec éveil de la nature : les arbres s »habillent de leurs plus belles feuilles et fleurs, qui parsèment également les pelouses et terrains des vignes. La vie reprend son cours, et les animaux reprennent leurs droits. Le printemps, synonyme de vitalité mais aussi de convivialité ! Les journées qui s »allongent sont propices aux dîners et apéritifs entre amis et à l »extérieur, autour de savoureux accords mets et vins estivaux. 

Crédit photo : Château Hostens-Picant

La saison printanière nous offre également de véritables paysages de cartes postales : une lumière dorée féérique au petit matin, l »iconique brume mystique que l »on retrouve dans certaines plaines bordelaises, des arbres en fleurs teintés de nuances rosés et nos pans de vignes bourgeonnants, une certaine vision du paradis.

Crédit photo : Château Beauregard

Le travail des vignerons ne cesse pas pour autant, bien au contraire ! Pendant le mois de mars, nos vignerons s »attèlent au palissage. Suite à la taille de la vigne, les bois sont tombés, place au palissage : on remplace les poteaux abîmés par les intempéries ou les machines, on renouvelle les fils de fer cassés, on les retend… Ce palissage terminé, le vigneron attache les pieds aux tuteurs et au fil de fer le plus bas. C »est aussi durant cette période que la vigne pleure ! Savez-vous ce que cela signifie ?

Il s »agit d »un nouveau cycle végétatif, durant lequel la sève remonte dans les rameaux et suinte au travers des cicatrices laissées par le sécateur du tailleur. 

Crédit photo : Château Le Coteau

C’est en avril que commence le « débourrement », ou bourgeonnement. La bourre (à savoir le duvet et les jeunes feuilles et fleurs enfouies dans les bourgeons) sort de son bourgeon au fur et à mesure que les vignes se réchauffent et s’ensoleillent. Dans son bourgeon, la bourre peut résister à des températures allant jusqu’à -20°C, mais une fois sorties, les jeunes pousses ne peuvent supporter des températures inférieures à -2°C. C’est pourquoi les vignerons sont particulièrement vigilants aux risques de gelées printanières tardives ou de maladies qui peuvent infecter la bourre durant la phase délicate où elle est en bourgeon.

Crédit photo : Château Troplong Mondot 

 Il faudra attendre le mois de mai pour voir apparaître les premières fleurs dans les vignes. La floraison – ou nouaison chez les vignerons, est l’une des phases magnifiques et critiques de la vigne : d’un côté, la terre et les pieds se remplissent d’une multitude de fleurs et de parfums, la vie se multiplie et l »on peut d’ores et déjà deviner l’apparence qu’auront les cépages. De l’autre, c’est aussi le moment où la vigne est le plus exposée aux parasites, aux nuisibles et aux maladies. Les vignerons doivent également s’assurer que les « gourmands », bourgeons infertiles apparaissant en bas du tronc, soient retirés pour que l’énergie de la plante soit concentrée dans la production de raisins d’exception.

Crédit photo : Château Haut-Bourcier 

La vigne, c’est un travail de tous les jours pour ces femmes et ces hommes qui s’évertuent à donner le meilleur d’eux-mêmes pour produire les vins de Bordeaux que vous aimez déguster tout au long de l »année.

DISCOVER MORE

BYO, Bring Your Own … Bouteille de Bordeaux !

Bordeaux et brunch – un mariage parfait

Trouvez le vin parfait pour chacun de vos tracas