Les accessoires indispensables à la dégustation d’un (bon) vin
News
août 9, 2017

Les accessoires indispensables à la dégustation d’un (bon) vin

En prévision des fêtes de fin d’année, vous avez fait le plein à l’occasion des foires aux vins de l’automne et votre cave s’est enrichie de nouvelles étiquettes choisies avec soin pour agrémenter le dîner du réveillon. Mais si votre stock de bouteilles est déjà assuré, il vous faut désormais penser aux ustensiles nécessaires à toute bonne dégustation. 

De la carafe au verre, rien ne doit être laissé au hasard ! Afin de révéler au mieux les arômes des vins sélectionnés, le choix du verre, de la carafe, et même du tire-bouchon, est loin d’être anodin. Prêt à déboucher vos flacons ? Voici quelques conseils pour vous munir du bon matériel, histoire de ne pas passer à côté de votre dégustation…

Sans tire-bouchon, pas de dégustation !

Si le bouchon à vis tente, ces dernières années, de faire une percée, la plupart des bouteilles présentent encore, en guise d’obturateur, le traditionnel bouchon en liège. Présidant au cérémonial de la dégustation, le tire-bouchon reste donc un instrument précieux que tout amateur se doit de posséder.

Credits Photo: jardindeco.com Pinterest

Entre le tire-bouchon bilame, le « vis sans fin », le sommelier et celui à levier, le choix peut se révéler cornélien. Pour déboucher de vieilles bouteilles aux bouchons souvent fragiles, le bilame est recommandé à condition de bien maîtriser la technique, le risque étant de tordre l’une des lames ou d’enfoncer le bouchon dans le goulot. D’une remarquable simplicité d’utilisation, le tire-bouchon à vis sans fin permet d’extraire très facilement le bouchon sans créer de torsion. Il faut, néanmoins, prendre garde aux débris de liège susceptibles de s’insérer à l’intérieur de la bouteille.

Credits Photos: lebonmarche.com pinterest

Sur le même principe, le tire-bouchon à levier évite, lui aussi, que le bouchon ne se déforme mais a pour inconvénient d’être assez encombrant. Reste, enfin, le classique du genre : le tire-bouchon sommelier qui demeure l’outil privilégié des professionnels…

Parfois, la tradition a du bon !

La carafe, un passage obligé ?

Credit Photo: IWA Wine Accessories Pinterest

Carafer un vin ne coule pas de source. Bien au contraire ! Si la carafe sur la table fait toujours de l’effet, son utilisation n’est pourtant pas systématiquement indiquée. En effet, le mieux est de réserver l’objet aux vins jeunes. Les vins plus anciens ne gagnent pas à être carafé, l’opération risquant d’aboutir au résultat inverse à celui escompté.

La décantation peut être recommandée uniquement pour des grands vins issus d’excellents millésimes, suffisamment robustes pour ne pas se laisser déstabiliser par une soudaine oxygénation. Pour les vins jeunes, dont les arômes ne se sont pas encore suffisamment développés, le carafage présente, en revanche, un véritable intérêt.

Concernant la forme du récipient, privilégiez une base large pour les vins encore dans leur jeunesse tandis qu’un contenant plus étroit conviendra davantage à un vieux cru. Enfin, sachez que les vins blancs, au même titre que les rouges, ont, eux aussi, le droit de faire un tour en carafe !

Credit photo: Nataliemaclean.com

Le verre à vin : en quête du Graal

Une fois la bouteille débouchée, le vin carafé, il ne vous reste plus qu’à le verser… Dans un verre, évidemment ! Reste à trouver le plus approprié à votre dégustation. Ce ne sont pas les modèles qui manquent… et il n’est pas toujours aisé de savoir faire le tri parmi cette large sélection.

Pour commencer, le verre idéal doit remplir plusieurs conditions : celui-ci doit être à pied pour éviter de réchauffer le vin avec votre main, il ne doit être ni ciselé, ni coloré, ni trop épais, autant de caractéristiques susceptibles de modifier la perception du vin dégusté…

Credit Photo: blog.wineandco.com

Pour apprécier de façon optimale vos vins de Bordeaux, vous pouvez naturellement vous orienter vers le contenant éponyme, le traditionnel « verre à Bordeaux » : de forme tulipe, joliment effilé, il a pour avantage de permettre au vin de bien s’oxygéner. Il est particulièrement recommandé pour les vins de Bordeaux, riches en tanins, qui peuvent ainsi prendre le temps de s’ouvrir.

Credit Photo: Howard Raff Pinterest

Pour les vins blancs, certains modèles leur sont réservés selon qu’il s’agisse d’un blanc sec ou liquoreux. Si tout cela vous laisse perplexe, optez pour une valeur sûre, le verre INAO, proche du verre à Bordeaux, et considéré comme le plus universel. Sa forme tulipe, large en bas du calice et rétrécie en haut, offre le meilleur compromis et convient à toutes les dégustations !

DISCOVER MORE

Choisir un Vin

Lies

Abécédaire L

Presse

Abécédaire P