Le crémant de Bordeaux, la pépite du bordelais pour les fêtes de fin d’année
ÉDUCATION
novembre 29, 2018

Le crémant de Bordeaux, la pépite du bordelais pour les fêtes de fin d’année

A Bordeaux il y a les rouges bien sûr, les blancs aussi, les liquoreux certainement et … les crémants. Un vin effervescent, frais, festif… et souvent très abordable.

Moins célèbre que son homologue le Champagne, il se décline en rosé ou blanc avec les cépages traditionnels des vins de bordeaux : merlot et cabernet (sauvignon ou franc) pour les rosés, sauvignon et sémillon pour les blancs.

« Ces cépages bordelais se comportent très bien en Crémant. Ils apportent une fraicheur, un fruit, une texture toute particulière à nos Crémants » commente Benoit Calvet, négociant et producteur de vins de Bordeaux et président de la SAS Benoit Valérie Calvet,  avant de reprendre : « avec un coup de cœur pour les crémants blancs à partir de raisins rouges (blanc de noirs), ce qui donne des vins assez tendus et structurés ».

Le crémant, Benoit Calvet y croit. Il s’est appuyé dès le départ sur l’Union de Guyenne pour produire et commercialiser son Crémant rosé sous la marque BX®, associant merlot et Cabernet franc.

Une robe brillante, des notes de fruits rouges, des bulles délicates et rafraichissantes… voilà tous les atouts des crémants de Bordeaux.

« Nos cépages sont crédibles dans le monde et nous donnent une vraie originalité par rapport aux autres régions productrices de Crémant… Nous vendons d’ailleurs plus de Crémant Rosé que de blanc. Les ventes de Crémants de Bordeaux sont en constante augmentation année après année, preuve que nos bulles Bordelaises ont de beaux jours devant elles. »

Environ 200 vignerons produisent 3 millions de bouteilles de Crémant à Bordeaux chaque année. A l’origine de ce succès, une méthode traditionnelle, identique à tous les crémants : la deuxième fermentation en bouteille et un travail sur l’expression du vin après 12 mois d’élevage sur latte.

Après avoir récolté les raisins manuellement, le vin est mis en bouteille comme un vin classique. On y ajoute alors des levures et du sucre qui donnent à la fois l’alcool et le gaz carbonique. La bouteille est alors fermée par une capsule. Elle patientera au moins une année avant de pouvoir recevoir sa liqueur d’expédition.

C’est alors une drôle d’étape qui commence : pour chasser le dépôt créé par la fermentation en bouteille, ces dernières sont retournées tête en bas. Le goulot où vient se nicher le dépôt est ensuite congelé sur la chaine, et la bouteille de nouveau basculée tête en haut. Et hop, en dégorgeant (ouverture de la capsule) le gaz carbonique éjecte le dépôt ainsi solidifié. Il fallait y penser. C’est à ce moment-là qu’on ajoute la liqueur d’expédition.

Notre Crémant de Bordeaux est prêt à être vendu et dégusté – avec modération bien sûr – sur le marché français et, de plus en plus, à l’étranger.

Et pour cela, rien de mieux qu’un moment festif : un apéro entre amis, un repas de famille, avec un gâteau d’anniversaire. Tiens et pourquoi à Noël, pour sortir des sentiers battus ? Entre le fromage et la bûche ou à l’apéro … en voilà une petite idée qu’on vous souffle !

DISCOVER MORE

Rubis

Abécédaire R

Impériale

Abécédaire I

Chaleureux

Abécédaire C