Bordeaux passe au vert
ÉDUCATION
octobre 31, 2018

Bordeaux passe au vert

Le vignoble bordelais a engagé depuis plusieurs années une transition écologique d’ampleur. En 2017, 60% du vignoble est certifié dans une démarche environnementale. Depuis plusieurs années, de nombreux efforts sont fournis afin d’engager un maximum de vignobles bordelais dans une transition environnementale.

Une démarche qui se veut d’ailleurs avant tout collective: à plusieurs on est plus forts. Ainsi, les vignerons, et négociants partagent leurs bonnes pratiques, leurs questions, leurs solutions ensemble, afin d’améliorer leurs pratiques.

Et pourtant, ce n’est pas évident de tisser une toile dans la totalité de la région. Surtout lorsque l’on sait que Bordeaux compte pas moins de 6.300 vignerons, avec des parcelles de 17 ha de moyenne. Il ne s’agit pas de toucher uniquement les grands domaines, mais également les plus petites exploitations familiales dans lesquelles le travail manuel a encore une grande importance.

Un plan climat ambitieux

Et aujourd’hui les résultats arrivent: déjà 60% du vignoble est certifié dans une démarche environnementale. Mais avec son “Plan 2020”, le C.I.V.B. – Conseil Interprofessionel du Vin de Bordeaux – veut aller encore plus loin. L’objectif est de réduire de 20% les émissions de CO2, la consommation d’énergie fossile, et la consommation d’eau; et d’augmenter de 20% l’utilisation d’énergies renouvelables. Le Conseil souhaite qu’au final, 100% des vignobles soient engagés dans une transition environnementale.

“L’idée, c’est que les vignerons trouvent un équilibre entre la productivité d’une part, et la durabilité d’autre part. L’un ne peut pas exclure l’autre. Au contraire, une démarche durable intelligente peut même stimuler la productivité”, selon Wim Deschutter, Consultant au C.I.V.B.

“Une meilleure connaissance des sols permettra d’ailleurs aux vignerons de savoir exactement où se situent les parcelles les plus productives et quelles sont les quantités d’engrais optimales à utiliser pour maintenir chaque parcelle dans les meilleures conditions.”

Les nouvelles technologies jouent ici un rôle important. On a de plus en plus recours aux sondages, ce qui permet de faire la topographie des domaines viticoles. Les drones sont également de plus en plus utilisés afin de déterminer les parcelles les plus ensoleillées grâce à une technique appelée le ‘heat mapping’. Tout ceci permet un arrosage, une fertilisation et une aspersion plus précis, et au bout du compte, plus d’efficacité, moins de gaspillage, et une plus grande durabilité.

Du label AB à la ‘viticulture raisonnée’

Plusieurs certifications de durabilité peuvent être attribués aux vignobles. Le plus connu est le label AB de couleur verte, que seuls les produits composés d’au moins 95% d’ingrédients bio peuvent recevoir. Ensuite, il y a aussi l’agriculture biodynamique, avec le fameux label Demeter, par exemple. Mais ce n’est pas parce qu’une bouteille n’a pas d’étiquette bio qu’aucun effort n’est fourni en matière de durabilité. Il y a énormément d’exemples de ‘viticulture raisonnée’, dans lesquels les vignes reçoivent certes, encore des traitements chimiques, mais uniquement si cela s’avère vraiment nécessaire à garantir la productivité. Découvrez les portraits vidéo de vignerons en viticulture raisonnée, bio et biodynamique ici.

En d’autres termes, votre verre de Bordeaux adoré cache probablement bien plus de viticulture durable qu’il n’y paraît, et cela sera encore plus le cas dans le futur. Nous nous y engageons.
Envie d’en apprendre plus sur nos engagements de notre vignoble ? On vous explique tout ici.

DISCOVER MORE

Homepage

Abécédaire G

Notre savoir faire

Bourg & Côtes de Bourg (blanc sec)

Blaye & Bourg