Au Salon du Chocolat avec Romain Elbert
PORTRAIT
juin 8, 2017

Au Salon du Chocolat avec Romain Elbert

Directeur commercial au sein de la Maison Bertrand Ravache, négociant en vins à Saint-Émilion, Romain Elbert se prépare à affronter une actualité chargée à l’approche des fêtes, les vins de l’appellation Saint-Émilion étant très plébiscités à cette occasion.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre maison de négoce et les domaines qu’elle distribue ?

Anciennement Maison Malet Roquefort, la Maison Bertrand Ravache a pour ambition de faire redécouvrir les vins de Bordeaux en alliant audace et excellence. Bertrand Ravache a repris la direction de la maison en 2011 et en 2012 il a créé L’Instant Bordeaux en rosé puis en blanc.

L’idée est de trouver des vins qui vont revisiter les crus bordelais et surprendre le consommateur avec des vins de Bordeaux. Léo de la Gaffelière, proposée en Saint-Emilion et en Bordeaux, est la marque phare, historique de la maison, et connait un grand succès en grande distribution. Nous avons également une marque dédiée à la restauration, Les Hauts de la Gaffelière qui est présente dans de belles maisons.

Les vendanges viennent de se terminer : quel est votre premier ressenti ?

Moi à mon niveau, en direction commerciale, je me réjouis de  la qualité de la vendange, cette année, est exceptionnelle.

Que représente, pour vous, la période des fêtes en termes de vente et de dégustation ?

Nous avons la chance de pouvoir vendre du Bordeaux et du Saint-Émilion : il faut savoir que l’appellation Saint-Émilion est l’appellation la plus vendue et la plus offerte en fin d’année. Il s’agit donc pour nous d’une période cruciale qui nous permet de sortir des formats de bouteille plus inédits comme des magnums, vendre le Léo de La Gaffelière, par exemple, dans un étui premium, proposer des animations commerciales pour promouvoir ces vins. Nous avons dernièrement décidé de créer un macaron autour du Léo de La Gaffelière Saint-Émilion.

Nous avons rencontré Sabrina Gommé de Caprice Macaron situé à Saint-Émilion à qui nous avons fait goûter le vin pour lui demander ensuite de nous faire une création : nous proposons ainsi un macaron au chocolat fève de tonka rehaussé de piment d’Espelette. C’est un profil qui surprend en bouche et lorsque, derrière, l’on goûte le Léo de La Gaffelière Saint-Émilion, l’accord avec le chocolat se révèle magique… Parfait pour les fêtes !

DISCOVER MORE

Bordeaux.com fait peau neuve !

Les rendez-vous d’août en 5 dates

Noël 2017 – Notre guide cadeau pour les amateurs de vin