Retour sur les vendanges 2017
News
octobre 30, 2017

Retour sur les vendanges 2017

 Fin avril dernier, il a fait froid dans la région bordelaise. Très froid même, jusqu’à moins 8°C sur certainesparcelles. Un rare épisode de gel, dont le dernier remontait à 1991.

 « Même si l’on pouvait s’y attendre, cela a été une surprise pour tout le monde » se souvient Vincent Cruège, directeur oenologie des Vignobles André Lurton. D’autant que le gel a frappé plus de la moitié du vignoble bordelais… Soit une baisse de récolte de 40% à 50% estimée à ce jour. 

Malgré tout, certains domaines ont été plus chanceux que d’autres. Ainsi les parcelles situées en altitude d’Astrid Jordana, propriétaire du Château Arbo (AOC Montagne Saint-Emilion) ont été épargnées par le gel. « Sur 6,5 hectares, on a gelé à 25% seulement… alors qu’à trois kilomètres tout a gelé à 95% ».

Un gel hétérogène qui est allé jusqu’à fragmenter les vignes, en différents îlots de stades végétatifs, sur une même parcelle. « Il a fallu s’adapter rapidement : refaire la cartographie des parcelles avant l’apparition de nouvelles pousses, effectuer et prolonger les travaux de relevage pour redresser les rameaux, réorganiser les rangs qui présentaient une végétation anarchique, protéger contre les maladies. Et attendre au maximum que les raisins parviennent à maturité pour récolter » explique Vincent Cruège.

Avec un climat plutôt chaud et sec cet été, les vendanges ont commencé plus tôt que d’habitude avec près de 15 jours d’avance, « mais ce n’est pas lié au gel … simplement au climat des derniers mois» précise Astrid Jordana.

La récolte a ainsi débuté avec les blancs secs la semaine du 21 août et les rouges début septembre. Le principal défi des vignerons cette année a été de réaliser un tri particulièrement minutieux pour ramasser les grappes épargnées par le gel. 

 C’est pourquoi certains domaines n’ont pas hésité à faire appel à plus de vendangeurs que de coutume pour ramasser à la main les raisins arrivés à maturité. « Il y aura moins de quantité mais la qualité n’est pas impactée » explique Vincent Cruège. Et pour cause, cette année les vins rouges ont des notes très présentes de fruits, cassis ou groseille. Les vins blancs sont quant à eux très aromatiques. Un constat que partage Astrid Jordana : « Sur Château Arbo, on est contents de la qualité de 2017 et nous avons bien travaillé malgré le gel. Les vignes étaient saines ». 

 Cette dernière observe d’ailleurs avec philosophie cet épisode de gel historique. « Nous restons chanceux dans la région bordelaise car ce type d’épisode de gel n’arrive que tous les 25 ans. » Et Vincent Cruège de conclure, « cela a été difficile mais pas impossible … et je peux vous garantir que le millésime réserve de belles surprises ».

En complément, n »hésitez pas à regarder notre live depuis les vendanges du Château Coutet Barsac en cliquant ici.

DISCOVER MORE

Arômes

Abécédaire A

Chapeau

Abécédaire C

Limpide

Abécédaire C