50 Nuances de rouges de Bordeaux !
ÉDUCATION
novembre 22, 2016

50 Nuances de rouges de Bordeaux !

Premier vignoble AOC de France, le terroir bordelais doit son exceptionnelle richesse à la qualité et la diversité de ses crus qui se déclinent dans toutes les couleurs. En rouge, en blanc et en rosé, les vins de Bordeaux offrent un vaste éventail de saveurs. Terroir d’exception, le vignoble girondin jouit d’un climat océanique tempéré, d’une variété de sols incomparable et d’une large palette de cépages. À cet extraordinaire patrimoine naturel s’associe le travail du vigneron bordelais. Son savoir-faire s’appuie sur des pratiques ancestrales de culture vinicole transmises de génération en génération. 

Depuis près de deux millénaires, l’histoire de Bordeaux est, en effet, inextricablement liée à celle de la vigne. Dès le Ier siècle de notre ère, furent plantés, au cœur de la Gironde, les premiers vignobles avec le cépage biturica, l’ancêtre des cabernets. Mais c’est au Moyen-Âge que la production et le commerce du vin de Bordeaux se développent. Forte de ces 20 siècles d’histoire, la région bénéficie, aujourd’hui, d’une formidable notoriété mondiale. Sur cette terre viticole historique, 86 % de la production totale des vignes bordelaises restent consacrés à l’élaboration de vin rouge. Une telle étendue offre en retour une très large gamme de crus. Des vins puissants et intenses du Médoc aux vins ronds et structurés d’un Côtes de Bordeaux, des Grands Crus Classés aux Crus artisans, des vins dits de garde aux jeunes millésimes prêts à boire, il en existe pour tous les goûts.  

Les familles des vins rouges de Bordeaux

Les appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur représentent près de la moitié des vins rouges et peuvent être produites sur l’ensemble du vignoble bordelais, bénéficiant ainsi d’une remarquable diversité de sols et de terroirs. Les vins des Côtes de Bordeaux, regroupés en plusieurs appellations réparties sur toute la rive droite de la Garonne, sont issus de vignes établies au milieu de paysages vallonnés. La particularité de ces vignobles est de s’étendre sur des coteaux ensoleillés bordant les cours d’eau de la Dordogne, de la Garonne et de la Gironde. Représentant 17% du vignoble de Bordeaux, les terroirs du Médoc et des Graves, situés sur la rive gauche de la Gironde et de la Garonne, sont le berceau d’un grand nombre de Grands Crus Classés de Bordeaux. Le Médoc, formant une presqu’île entre l’Atlantique et l’estuaire de la Gironde, renferme en son sein les plus célèbres villages viticoles tels que Margaux, Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien et Moulis. Au sud-est du Médoc, l’appellation des Graves est la seule à posséder le nom de son terroir. Le Libournais, qui abrite la famille Saint-Émilion – Pomerol – Fronsac, se trouve dans l’est de la région bordelaise. Ce vaste vignoble exclusivement dédié à la production de vins rouges est également une terre de grands crus, principalement constituée de petites exploitations familiales. 

 

Les secrets de l’assemblage

Particularité des vins rouges de Bordeaux, l’assemblage consiste à associer différents cépages et différentes parcelles, véritables signatures de chaque vigneron. C’est au moment de la vinification que les cépages, après avoir été goûtés séparément, sont assemblés apportant la complexité, l’harmonie et l’équilibre nécessaires au vin. Trois types de cépages entrent en compte dans l’élaboration des vins rouges de Bordeaux : le merlot, le cabernet sauvignon et le cabernet franc. Cépage dominant du Libournais, le merlot, à maturation précoce, confère aux vins de Pomerol et de Saint-Émilion velouté, rondeur et souplesse. C’est un cépage secondaire essentiel aux vins du Médoc et des Graves. Les crus médocains sont composés en majorité de cabernet sauvignon recherché pour ses puissants tanins et sa grande richesse aromatique. Ce cépage tardif est le favori des vins de garde. Plus léger, le cabernet franc est apprécié pour la finesse de ses arômes et de ses tanins et participe aux assemblages de la plupart des vins de Bordeaux.

 

Une exceptionnelle palette aromatique 

Quels que soient vos goûts en matière de vin, vous dénicherez, à coup sûr, parmi l’ensemble des appellations bordelaises en rouge, le flacon qui saura flatter votre palais. Si vous appréciez les rouges puissants et d’une belle complexité aromatique, vous serez naturellement séduit par les crus du Médoc et du Haut-Médoc regroupés en six appellations (Moulis, Listrac, Margaux, Saint-Julien, Pauillac, Saint-Estèphe). Les Graves et les Pessac-Léognan présentent souplesse et équilibre, développant des arômes de fruits rouges associés à des notes torréfiées. Si vous êtes un amateur de vins rouges ronds et structurés, le Libournais produit des vins raffinés mais dotés d’une structure tannique solide. Si, à l’inverse, vous êtes en quête de rouges frais, souples et fruités, les vins de l’appellation Bordeaux auront toutes les chances de vous plaire. Plus robustes, les Bordeaux Supérieurs développent des notes épicées et de fruits rouges. Enfin, les vins de Côtes de Bordeaux, bien que produits sur différents terroirs, ont pour points communs une belle sensation de rondeur et un caractère fruité typique.

 

Des vins à boire dans leur jeunesse

Halte aux idées reçues ! Qui dit Bordeaux, pense vin de garde… Or, tous les vins de Bordeaux rouges ne sont pas exclusivement destinés à vieillir dans votre cave. Si les prestigieuses appellations du Médoc sont dotées d’une grande capacité de vieillissement au même titre qu’un Saint-Émilion ou un Pomerol, la plupart des vins de Bordeaux peuvent être consommés dans leur prime jeunesse. L’AOC Bordeaux produit des vins qui se consomment jeunes. De même, bien que certaines appellations des Côtes présentent un bon potentiel de garde, leurs vins se savourent, le plus souvent, dans un millésime récent.

 

La diversité des classements 

Si Bordeaux est réputé dans le monde pour l’image d’excellence de ses Grands Crus Classés, issus des prestigieux domaines viticoles du Médoc, le vignoble bordelais ne se résume pas au seul Classement de 1855. Quatre autres classements ont, en effet, été établis au cœur du terroir girondin. Si les Crus Classés de Graves et ceux de Saint-Émilion sont à l’image des vins appartenant à la classification officielle de 1855, le classement des Crus artisans met en lumière 44 propriétés familiales de taille modeste (moins de 5 hectares), toutes localisées dans le Médoc, proposant des vins d’un excellent rapport qualité/prix. Même logique pour les Crus Bourgeois qui permettent d’accéder, à un prix abordable, aux références de 250 propriétés médocaines. Enfin, sachez que tous les vins de Bordeaux n’ont pas besoin d’être classés pour faire partie d’une appellation ou pour justifier de leur qualité ! 

 

Les millésimes 2013, 2014 et 2015 

Les trois derniers millésimes livrent à la dégustation des caractéristiques gustatives bien différentes. Si le temps doit encore faire son œuvre pour le prometteur millésime 2015, les Bordeaux rouges produits en 2013 et 2014 sont déjà sur nos tables. Victime de conditions météorologiques difficiles et d’orages dévastateurs, la cuvée 2013 a été marquée par une récolte faible en volume. Mais le savoir-faire technique des vignerons bordelais a permis de contrer les effets d’un printemps pluvieux suivi d’intempéries en fin d’été. Résultat : 2013 a donné naissance à des vins rouges qui se distinguent par leur fraîcheur servie par une belle acidité. Après un printemps plutôt beau contrebalancé par un mois d’août frais et pluvieux, la récolte de 2014 a bénéficié d’une météo exceptionnellement ensoleillée et de températures clémentes en septembre et octobre. Équilibré, élégant et fruité, ce millésime présente des vins rouges d’une belle complexité aromatique, doté d’un bon potentiel de garde. Quant à 2015, les avis convergent : ce millésime se veut exceptionnel. Le climat extrêmement favorable de l’année 2015 a eu un impact significatif sur cette dernière récolte. Les Bordeaux rouges 2015, portés sur le fruit, ont une structure tannique solide, adaptée au vieillissement, et conjuguent profondeur, élégance et équilibre. Une grande année en devenir…

DISCOVER MORE

La Page de TIBI

Montagne Saint-Émilion

Le Libournais

Abécédaire U

Notre savoir faire