L’été de la vigne
ÉDUCATION
août 3, 2016

L’été de la vigne

Si, pour la majorité d’entre nous, l’été est synonyme de pause, de farniente et de repos, il n’en est pas de même pour les viticulteurs qui profitent des mois de juillet et d’août pour préparer la rentrée de septembre… Dernière ligne droite avant les vendanges, la saison estivale est, en effet, une période cruciale pour le vignoble. 

Après le temps de la floraison qui a lieu autour des deux premières semaines de juin, le cycle végétatif se poursuit avec la nouaison et la véraison. Essentielles à la qualité de la récolte future, ces deux étapes sont, certes soumises au climat, mais aussi à la main de l’homme.

 Il va sans dire que les conditions climatiques impactent sensiblement la culture viticole. Des journées ensoleillées et des températures clémentes tout au long de l’été permettront à la vigne de conserver un état sanitaire irréprochable et aux raisins de mûrir harmonieusement. Mais, si le vigneron n’a, malheureusement, aucun pouvoir sur la météo, son intervention n’en demeure pas moins capitale. Durant la période estivale, de l’apparition des baies jusqu’à leur maturité optimale, la vigne lui demande toute son attention pour assurer une récolte réussie en septembre.

Dès la fin du mois de juin, la nouaison succède à la floraison. Les fleurs, fécondées, laissent place à des baies. Ces dernières vont se développer et grossir tout en restant vertes. Le climat chaud et humide, propre à cette période de l’année, est susceptible d’attirer les parasites. Le vigneron doit faire preuve de vigilance face aux invasions possibles de certains insectes et prendre les dispositions nécessaires. À partir de la mi-juillet, les viticulteurs ont la possibilité, pour ceux qui le souhaitent, de pratiquer les vendanges vertes, une opération qui consiste à couper les grappes excédentaires pour réduire la quantité de la future récolte, afin d’en augmenter la qualité.

Six à huit semaines après la floraison, vers le début du mois d’août, intervient la phase de la véraison qui correspond au moment où les baies changent de couleur. La maturation peut alors commencer. Une seconde phase d’effeuillage est à nouveau effectuée sur les grappes qui n’ont pas encore une véraison homogène. L’heure est venue pour la vigne de cesser sa croissance végétative. L’état de maturité du raisin aura une influence décisive sur la qualité du vin. Ce sont les conditions climatiques qui vont déterminer la durée de maturation et, par conséquent, impacter, plus ou moins favorablement, la récolte à venir.

En même temps que les raisins mûrissent, les sarments changent de couleur pour passer du vert au brun, le bois durcit : c’est l’aoûtement. Ce phénomène va durer jusqu’à la chute des feuilles vers la fin du mois de novembre. Entre-temps aura eu lieu la période des vendanges, résultat d’une année de labeur pour le vigneron qui n’aura pas chômé… même l’été !

DISCOVER MORE

Coulure

Abécédaire S

POÊLÉE DE CÈPES, MOUSSE DE PAIN GRILLÉ

La Table d'Automne

Nerveux

Abécédaire N