L’art de la tonnellerie
ÉDUCATION
août 3, 2018

L’art de la tonnellerie

La tonnellerie – le processus de fabrication des barils – est un métier ancien qui a très peu changé au cours des siècles et qui nécessite encore les mains d »un expert. Ces tonneliers prêtent une grande attention à la construction de tonneaux de vin, qui sont construits en utilisant du chêne blanc français ou américain – bien que beaucoup utilisent un mélange des deux pour mieux vieillir leurs vins. Les barils sont généralement conçus dans l »une des deux tailles standard: «Bordeaux» (225 litres / 59 gallons) ou «Bourgogne» (228 litres / 60 gallons).

Parce que le bois est le facteur clé dans la qualité du tonneau fini, les tonneliers sélectionnent à la main le meilleur chêne pour les tonneaux de vin, souvent issus de vieilles forêts européennes. Le chêne français a longtemps été l »étalon-or pour le vieillissement des vins de qualité supérieure en raison de son bois à grain fin constant, bien que le chêne blanc américain trouvé à travers l »Est des États-Unis gagne en popularité.

Une fois le bois sélectionné, les bûches sont fractionnées à la main pour préserver le grain de bois (une étape essentielle dans la production de tonneaux imperméables) et le bois vieillit naturellement par exposition à l »air et à l »eau. Ce processus de vieillissement naturel (appelé assaisonnement) peut prendre des années et sert à éliminer les impuretés qui pourraient éventuellement dominer la saveur du vin.

Après le vieillissement, les longueurs de bois connues sous le nom de douves sont soigneusement découpées et façonnées. Le tonnelier assemble alors les douelles à l »intérieur d »un cerceau de métal qui sert de gabarit, une opération connue comme mise en rose, ou «lever le tonneau».

À ce stade, les douelles sont soumises à des essais à la fois par l »eau et le feu. Le tonnelier scelle les joints en passant un chiffon humide sur les douelles et en plaçant le tonneau partiellement construit sur un feu, en carbonisant ou en «grillant» l »intérieur pour caraméliser les sucres du bois. Le «toast» peut être léger, moyen ou lourd, une décision que le vigneron prend en fonction du style de vin qu »il va vieillir et des arômes qu »il veut lui conférer.

Le bois, autrefois presque aussi dur qu »un rocher, est maintenant malléable et peut être graduellement arqué et resserré en forme de tonneau. 

Enfin, le tonnelier met le tonneau à la verticale, place les tonneaux dans le jabloir (Rainure creusée aux extrémités des douves d »un tonneau pour y encastrer les fonds) et termine le cerclage final avec un gros maillet. Le tonneau est testé pour son imperméabilité et, s »il passe, il est presque prêt à être rempli de vin. Ce processus de production d »un seul tonneau de vin du début à la fin nécessite environ huit heures de travail d »expert, presque entièrement à la main.

Les tonneaux de vin modernes peuvent être faits d »autres matériaux – aluminium, acier inoxydable ou même certains types de plastique – mais le chêne reste le premier choix des meilleurs vignerons en raison des composés aromatiques – souvent décrits comme noix de coco, vanille, pain beurré, clous de girofle , le caramel ou la fumée – qu »il ajoute au vin.

Les goûts des espèces françaises et américaines de chêne sont légèrement différents, bien sûr: le chêne français est plus subtil, tandis que le chêne américain tend à être un peu plus audacieux.

Pour en savoir plus à ce sujet, suivez notre compte Instagram @vinsdebordeaux. Chaque mois, vous découvrirez d »autres moments et secrets qui rendent les vins de Bordeaux uniques.

DISCOVER MORE

Collage

Abécédaire F

Onctueux

Abécédaire S

Cabernet Sauvignon

Les Cépages