De la vigne à la cave, découvrez l’année d’un vigneron à Bordeaux
ÉDUCATION
juin 23, 2016

De la vigne à la cave, découvrez l’année d’un vigneron à Bordeaux

En effet, tout au long de l’année, ces passionnés mettent leur savoir-faire au service des vignes du Bordelais pour en extraire le meilleur de leur terroir ! Printemps, été, automne, hiver… leurs saisons sont rythmées par les travaux qu’ils doivent effectuer dans leurs exploitations.

Tour d’horizon de l’année d’un vigneron à Bordeaux.

Une année qui démarre en octobre, après la période des vendanges tandis que côté vignes, un nouveau cycle commence.

• Octobre :

Du côté des vignes, le temps de vinification du raisin coïncide avec celui de labour des sols : c’est le meilleur moment de nourrir les sols.

• De novembre à janvier : 

Il faut préparer la taille.

Pour un vigneron, la taille correspond à la sélection de bourgeons. En effet, certains ne donneront pas de raisins alors que d’autres seront très fertiles.C’est donc une étape très importante car elle conditionne  la quantité des fruits de la récolte.

• Février :

La taille continue, accompagnée par le tirage des bois où le vigneron fait tomber les rameaux qui ont été taillés.

Ceux-ci sont soit brûlés : permettant de régénérer les sols en matière organique, soit broyés : et apportent alors des éléments minéraux.

• Mars : Un dernier tour de taille avant que la vigne se réveille et place aux plantations et au palissage !

En effet, pour avoir des conditions optimales de pousse de la vigne, le vigneron guide la vigne sur une structure de fer en y attachant tiges et branches.

L’entretien du palissage est également très important : il faut remplacer les poteaux abîmés, changer les fils de fer cassés, retendre les fils restants…

• Avril : On surveille les bourgeons qui laissent apparaître les premières feuilles et les futurs rameaux.

Et on entretient le sol autour de la vigne : on aplanit le sol, on arrache les mauvaises herbes…

• Mai :

Le vigneron surveille attentivement la pousse de ses rameaux, et sélectionne les mieux disposés à faire du raisin de qualité.

• Juin : 

Les vignes sont en fleur!

Le vigneron va attacher les sarments de vignes sur le fil de palissage. Ainsi, la vigne est structurée et bénéficie d »un meilleur ensoleillement.

Il procède aussi à la coupe de l’extrémité des sarments qui ont atteint une certaine longueur afin que la sève contenue à leur base se répartisse harmonieusement.

• Juillet : 

On effectue les dernières tailles de sarments trop longs.

A cette époque de l’année, les fleurs deviennent des baies.

Dans la mesure où la maturité optimale du raisin intervient 120 jours après la floraison, c’est à cette époque de l’année que les vignerons connaissent à peu près la date des vendanges.

Juillet et août sont donc une période clé pour la qualité du millésime.

• Août :

Le raisin change de couleur. Cela marque le début de la maturation.

D’ailleurs, pour une maturation optimale, le vigneron procède à l’effeuillage sur le côté « soleil couchant » des vignes.

C’est également l’époque des « vendanges vertes » qui consistent à supprimer certaines grappes qui n’ont pas suivi une maturation homogène.

• Septembre :

Le  raisin est arrivé à maturité optimale.  Peut donc commencer l’un des moments les plus importants de la vie du vigneron : les vendanges !

Choisir la bonne date est primordial afin de récolter des raisins parfaitement mûrs et sains.

Pour cela, de nombreux contrôles de maturité et dégustations des baies sont effectués.

A l’annonce officielle du ban des vendanges, la récolte du raisin peut débuter. Selon l’importance du vignoble et les conditions météorologiques, elles s’étaleront sur une à trois semaines.

Et ainsi recommence l’année du vigneron Bordelais.

DISCOVER MORE

La table fromagère

Accords mets-vins

Cadillac

L'Entre-Deux-Mers

Vin de garage

Abécédaire G