Battle d’AOC : Côtes de Bourg vs Fronsac
Bordeaux Magazine
mai 17, 2024

Battle d’AOC : Côtes de Bourg vs Fronsac

Ouvrez grands vos yeux et vos papilles : un nouveau face à face se prépare sur notre ring de dégustation ! Au programme ? Une rencontre pleine de saveurs entre l’appellation Fronsac portée par Lisa, membre du Château de la Dauphine, et celle des Côtes de Bourg représentée par Kenny, vigneron au Domaine de Fréa. Leur objectif ? Se qualifier sur vos tables ou dans vos caves à l’issue d’un combat bien évidemment amical. Car au sein du Bordeaux Crew, on n’a pas tous le même maillot d’AOC, mais on a la même passion du vin !

Dans les vignes, un match serré qui ne manque pas de relief

Un vignoble en bordure de rivière, une morphologie accidentée qui se jette dans l’estuaire de la Gironde, un ensoleillement enveloppant… Pas de doute, on est bien dans l’AOC Côtes de Bourg ! Ce paysage de coteaux, qui s’étend sur 1,648 hectare, s’avère idéal pour l’épanouissement de la vigne : les dénivelés des parcelles assurent une belle concentration des raisins, tandis que l’exposition au sud affûte la riche expression aromatique des baies. Pour bichonner ce cadre de rêve, les pratiques écologiques font partie du quotidien de l’appellation : 80 % de ses exploitations sont certifiées ou en conversion HVE 3, et 25 % du côté de la viticulture biologique.

Restons sur la rive droite de Bordeaux, mais longeons à présent la Dordogne, vers le sud. Notre destination ? L’AOC Fronsac, aux portes de Libourne ! Autour de nous se déroulent des vallons ondulants aux airs de Toscane, ponctués de pentes taillées pour la vigne. À l’est de ses célèbres cousins de Saint-Émilion et Pomerol, l’appellation de 771 hectares profite de sols à dominante argilo-calcaire, assis sur une roche tendre nommée molasse du Fronsadais. De génération en génération, cette nature précieuse est soigneusement préservée : 80 % des propriétés affichent un label environnemental, et 30 % ont entamé une transition vers l’agriculture biologique.

Deux équipes de vignerons, deux styles de jeu délicieux

Sur le terrain, les viticulteurs des Côtes de Bourg conjuguent avec brio ancrage familial et audace. Parmi eux, de jeunes vigneronnes et vignerons indépendants donnent le rythme. Accessibles et dynamiques, ils se plaisent à surprendre, en témoignent leurs étiquettes souvent inattendues ou les noms décalés de certaines de leurs cuvées. Et puis, ils adorent tout faire de A à Z, du travail artisanal des sols à celui dans le chai, en passant par la comptabilité. Le tout dans une atmosphère authentique, à la fois joyeuse et informelle : c’est ça, l’ouverture des terres d’estuaire !

À Fronsac, une majorité de petites propriétés viticoles met sans cesse la tradition en mouvement. À leur tête, des familles accueillantes s’activent et savent se renouveler pour vous partager leur héritage à travers des expériences oenotouristiques chaleureuses : des occasions en or pour vous plonger dans leur artisanat d’excellence, où la viticulture est pensée comme un mode de vie ! Eh oui, ici la vigne est le jardin des vignerons qui vivent sur place. En découle une écoute attentive de la plante, et un grand souci du détail pour faire mûrir le raisin dans les meilleures conditions…

À l’heure de la dégustation, place au Crunch des vins rouges !

Les vignerons des Côtes de Bourg sont fiers du tempérament de leurs vins rouges : comme l’album « Mezzanine » de Massive Attack, on s’en souvient dès la première note ! L’ADN de ces assemblages frais et gourmands ? Le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc, le Merlot, et… le Malbec, la signature épicée de l’appellation ! Avec leur bon potentiel de garde, les bouteilles des Côtes de Bourg se débouchent aussi bien dans leur jeunesse qu’après quelques années. N’allez pas croire pour autant qu’il n’y a de place ici que pour les rouges : même s’ils sont plus confidentiels, d’agréables vins blancs secs sont également de la partie !

Changement de registre avec les vins de Fronsac, jolies pépites de la rive droite. Pour en cerner les contours, rappelez-vous de l’indémodable « Bohemian Rhapsody » de Queen, quand Freddie Mercury navigue de l’opéra a capella aux sonorités hard rock. Avec Fronsac, c’est pareil : l’appellation allie des cuvées de différents styles, aux multiples sensations, capables d’accompagner les assiettes de bistrots comme celles des gastros. Mais toujours avec le même fil conducteur : la souplesse du Merlot complétée par le Cabernet Franc, pour une empreinte voluptueuse, élégante et pleine de finesse !

Ainsi s’achève ce match amical entre les Côtes de Bourg et Fronsac ! Après cette immersion dans la rive droite bordelaise, envie de voir ce qui se passe du côté de sa rive gauche ? La battle d’AOC Sauternes vs Moulis-en-Médoc vous attend, tout comme d’autres surprises du Bordeaux Crew sur nos réseaux sociaux !

DISCOVER MORE

Quel vin avec une blanquette de veau ? Faites le bon choix !

Notre table Veggie

Le Grand Apérosé de Bordeaux, parce que l’été Bordelais commence ici !