Négociants

Les maisons de négoce sont au nombre de 300 et représentent depuis plusieurs siècles une force économique et financière importante connue sous le nom de « Place de Bordeaux ». 

L’activité de négoce naît à Bordeaux vers le 11ème siècle avec le développement du commerce entre Bordeaux et l’Angleterre. A cette époque, la quasi-totalité des vins était achetée en vrac à la propriété puis élevée dans les chais des négociants qui s’occupaient ensuite de la vente. 

Le négoce est polyvalent, sachant allier expertise technique, connaissance des marchés, commercialisation et capacités logistiques.

Le négoce girondin traite plus de 70% de la commercialisation totale des vins de Bordeaux et travaille à l’export dans plus de 170 pays. 

Son rôle est double :

  • une activité commerciale de vente de crus sélectionnés (des grands crus ou des vins mis en bouteille au château par le vigneron);
  • Production de vins : les négociants assemblent, élèvent et proposent des vins sous leurs propres marques commerciales qui apportent la garantie d’un savoir-faire pour les consommateurs et un approvisionnement régulier aux distributeurs.

A la pointe de la connaissance des marchés et des techniques, le négoce contribue à la modernisation des pratiques en développant des partenariats avec les châteaux et directement sur leurs propriétés viticoles (un négociant sur deux est aussi propriétaire). 

Le négoce girondin est enfin un élément fondamental du marché des Primeurs puisque c’est lui qui porte financièrement les stocks de vins du dernier millésime des crus classés et assimilés, qui vont être élevés dans les châteaux durant 18 à 24 mois. 

Pour en savoir plus, visitez le site de l’Union des Maisons de Bordeaux.

DéCOUVRIR PLUS

Cépages

notre terroir

Millésimes

notre terroir

Bordeaux Magazine