Quel vin avec du gigot d’agneau : l’essentiel à savoir
Bordeaux Magazine
janvier 20, 2023

Quel vin avec du gigot d’agneau : l’essentiel à savoir

Quel vin avec un gigot d’agneau ?


Symbole de la cuisine française, encore plus au moment de Pâques avec l’agneau Pascal. Cuisson au four, en cocotte ou à la broche. Saveurs affirmées raffinées et tendresse reconnaissable entre mille. Servir avec des haricots verts ou des pommes de terre : simple, mais redoutablement délicieux. De nombreux vins peuvent l’accompagner, mais à choisir avec précaution pour ne pas passer à côté de l’élégance de la viande.

 

Gigot d’agneau : un caractère bien trempé qui boit rouge


Le morceau le plus remarquable de l’agneau l’ovidé, prélevé dans son membre postérieur. chair tendre et juteuse au goût intense. Un vin rouge sera idéal, dont l’appellation peut varier selon la cuisson de la viande et sa recette. Dans tous les cas, laisser de côté (pour cette fois !) les vins trop charpentés et tanniques, qui éclipseraient le goût délicat de l’animal. On préfèrera des vins plus légers, tout en conservant une belle complexité aromatique. Du côté de Bordeaux bcp de choix, avec des assemblages intéressants, auxquels vous pouvez vous initier.

https://www.ecoleduvindebordeaux.com/fr/ateliers-cours-et-formations-2/?re-product-id=235816 

Gigot d’agneau de sept heures


Un classique : Gigot d’agneau de sept heures, un plat incontournable misant sur une texture confite ultra gourmande, qui fond sur la langue. Besoin d’un vin bien structuré pour cette cuisson (très !) lente, fruité, fruits rouges et noirs, avec des tanins tout en souplesse, ronds et fins. Des vins de Bordeaux sont tout indiqués : Un Pauillac, un Saint-Emilion, Grand cru ou non : oui, rassurez-vous il y a du bon pour tous les budgets à Bordeaux. Comme le gigot, il doit avoir pris le temps de développer un bouquet aromatique généreux et une finale persistante. Choisir donc des vins matures plutôt que des vins trop jeunes.

Agneau rôti au four


Agneau rôti au four : une cuvée intensément fruitée et croquante, au caractère plus affirmé pour faire écho aux saveurs torréfiées et caramélisées de la viande bien dorée, cuite avec du beurre. Mais toujours avec des tanins délicats pour ne pas faire d’ombre à l’élégance de la viande et à son moelleux incomparable. Pourquoi pas des arômes plus épicés, pour s’accorder notamment aux pommes de terre ou haricotes verts qui l’accompagnent : Montagne Saint Emilion ? Lalande-de-Pomerol ? Haut Médoc ?

Gigot à la broche


A la belle saison, rien de tel qu’un gigot d’agneau façon méchoui, pour un repas convivial en toute simplicité et gourmandise ! Les saveurs braisées vont être alors à l’honneur en plus du goût marqué de la viande. On pourra donc privilégier des vins rouges avec des arômes plus évolués, de cacaco, de caramel ou bien de pain grillé. Médoc ou Graves

Et le vin blanc dans tout ça ?


Vin blanc : option beaucoup moins conventionnelle et plus risqué de trouver le bon équilibre. Se concentrer dans ce cas sur des vins aux accents épicés ou de fruits secs, avec du gras pour répondre au fondant de la viande. Un vin liquoreux de Sauternes peut être un accord original 100 % gourmand, encore plus sur une viande jeune.

 

Envie d’en savoir plus sur la dégustation ? Atelier dédié de l’EDV : https://www.ecoleduvindebordeaux.com/fr/ateliers-cours-et-formations-2/?re-product-id=235685 

DISCOVER MORE

50 Nuances de rouges de Bordeaux !

Vin et fromage : le guide ultime pour des accords savoureux

Vin pour une raclette : 5 conseils ultras gourmands