Pour un réveillon raccord !

CATÉGORIE: Général, L'Art de vivre Bordeaux, Parlons gastronomie

Au moment de préparer le traditionnel repas de Noël, on se pose pas trop de questions. Le menu est choisi, c’est souvent plus ou moins le même que l’année dernière, parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais qu’en est-il des boissons ? Pour sublimer votre popote, il va falloir trouver ce qui s’accorde au mieux. Quelques conseils pour s’y retrouver…

 

On débute souvent le repas avec des fruits de mer, en particulier avec un bon plateau d’huîtres. On considère généralement idéal d’y associer un vin blanc sec, frais et aromatique, comme un Blaye-Côtes de Bordeaux ou un Côtes de Bordeaux Saint-Macaire. Pour jouer la carte de l’originalité, un Crémant de Bordeaux, saura surprendre par sa complexité aromatique cachée derrière ses légères bulles festives.

 

Autre fruit de mer incontournable, les coquilles Saint-Jacques se distinguent par la multitude de façons dont il est possible de les cuisiner. Mais si on devait ne retenir qu’une recette, ce serait le carpaccio de Saint-Jacques à la truffe. Ce subtil mélange se marie à merveille avec la douceur voluptueuse d’un Sauternes ou, pour ceux qui n’aiment pas les vins trop sucrés durant le repas, avec l’intensité d’un Pessac-Léognan aux arômes variés allant de la noisette à la pêche. 


Fleuron de la gastronomie française, le foie gras s’apprécie seul avec des toasts, avec de la confiture de figue ou poêlé. Les vins blancs moelleux et liquoreux s’allient tout en douceur avec le goût unique du foie gras. Ainsi, un Sainte-Foy de Bordeaux, un Barsac ou encore un Sauternes sont recommandés.

 

En plat principal, l’irréductible dinde aux marrons squatte le repas du réveillon depuis la nuit des temps. C’est le moment de sortir un Bordeaux rouge ! Un Blaye ou un Bordeaux Supérieur, avec leurs arômes fruités et leur intensité, permettront ainsi d’ajouter de la puissance à votre cuisine. Les vins de Médoc et Graves (Médoc, Moulis, Pauillac, Saint-Estèphe, Graves…) ont l’avantage de pouvoir accompagner aussi toutes les autres viandes si vous décidez de vous rebeller. Un Saint-Emilion, un Canon Fronsac ou encore un Pomerol ajouteront quant à eux une touche d’élégance aux arômes de fruits des bois !

 

En dessert, personne n’échappe à la bûche de Noël ! Avec son chocolat glacé, celle-ci n’attend qu’un Crémant de Bordeaux (rosé ou blanc) pour émerveiller vos papilles et finir le repas en beauté. Si vous êtes anti-bulles, un Cadillac, un Sainte-Croix du Mont, un Sauternes ou un Barsac raviront les amateurs de douceur. Pour changer de la traditionnelle bûche au chocolat et partir à l’aventure de nouvelles saveurs, vingt chefs pâtissiers ont élaboré des bûches toutes plus gourmandes les unes que les autres, à shopper ou juste pour s’inspirer !

La bûche 6 en 1 du Café Pouchkine

(http://bit.ly/TUtidO)


Bonne dégustation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>