Chandeleur : la crêpe sous toutes ses saveurs

CATÉGORIE: Découvrez Bordeaux, L'Art de vivre Bordeaux, Parlons gastronomie

Dans mois de dix jours, ce sera la Chandeleur. Soit la date de la fête païenne purificatrice des Chandelles pour célébrer la présentation de l’enfant Jésus au Temple de Jérusalem puis plus tard la purification de la Vierge Marie. Cette date correspondant à celle des semailles d’hiver, on décida au Moyen-Âge d’y utiliser la farine excédante de l’année précédente pour préparer des crêpes en symbole de future prospérité.

Aujourd’hui, la Chandeleur n’est plus tellement une fête religieuse, ni même tellement une fête païenne… C’est la fête des crêpes ! Et comme nous sommes de grands enfants, c’est toujours notre moment hivernal préféré. C’est l’occasion de se goinfrer sans culpabiliser, nous vous avons donc sélectionné quelques recettes de crêpes, à sublimer de subtils Vins de Bordeaux.

 

Pour commencer, il faut savoir adapter son repas au thème de la crêpe. Un plat raffiné en version galette ? C’est possible avec la crêpe salée aux aiguillettes de canard à l’orange. C’est un plat à la fois plein de douceur et de goût à marier à un vin rouge noble et fruité tel un Saint-Emilion ou un Bordeaux Supérieur au caractère souple et aux arômes de fruits rouges. Un peu plus original, le Pessac-Léognan permettra de relever ce plat légèrement sucré avec plus de matière. Ses arômes d’amande grillée et de fruits mûrs le rendent plus complexe sans étouffer les saveurs de votre cuisine.

 

Ceux qui aiment faire dans l’originalité et changer de la présentation habituelle peuvent se lancer dans la préparation d’aumônières de galettes au saumon. Un Bordeaux blanc sec, frais et rafraîchissant, appréciera d’humer la brise marine de ce plat. Un Graves se fera aussi remarquer pour son côté floral et fruité assumé, parfumant le plat de son élégance gustative. Un Entre-Deux-Mers rajoutera la pointe d’agrume que vous pourriez regretter de ne pas avoir utilisé pour agrémenter votre saumon, tout en vous laissant une saveur de fruits exotiques assez addictive.

Mais lorsque l’on évoque la Chandeleur, c’est bien évidemment aux crêpes sucrées pleine de confiture ou de chocolat de notre enfance que l’on pense. Ce sont les souvenirs des goûters qui remplaçaient les dîners, des mains collantes à force de lutter avec ces crêpes dont la garniture sucrée, tartinée en trop abondante quantité, finit toujours par s’échapper. L’apogée de ce culte voué à la crêpe comme argument pour ingurgiter l’équivalent de la production journalière de sucre au Brésil est bien évidemment le gâteau de crêpes au chocolat. Accompagné de quelques bulles de Crémant, il se parera d’une robe plus fraîche et légère, ce qui vous permettra de vous resservir comme si de rien n’était.

 

Une alternative beaucoup plus light s’offre à vous, c’est la crêpe fruitée. Par exemple, la crêpe à l’ananas et aux épices. Les Sweet Bordeaux viendront adoucir le tempérament chaud des épices de la plus parfaite des manières. Certains Sauternes cachent d’ailleurs un arrière-goût d’ananas qui ne dépaysera pas votre palais. Nous recommandons également un Côtes de Bordeaux Saint-Macaire aux arômes de fruits secs et de miel ou encore un Sainte-Croix-du-Mont un peu vieilli qui révèlera des saveurs insoupçonnées.

 

Amateurs de crêpes et de vins, célébrez comme il se doit cette Chandeleur, en vous félicitant d’être né du bon côté de l’Atlantique, pour ne pas avoir à célébrer la fête de la marmotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>