questions  fréquentes

La liste des questions les plus fréquemment posées.

  • Grâce au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, futur Roi d’Angleterre, Bordeaux établit en 1152 un monopole de production et de vente vers la Grande Bretagne. Au XVIIème siècle, les vins de Bordeaux sont exportés vers l'Angleterre, la Hollande et dans les villes marchandes de l'Europe du Nord. Les XVIIIème et XIXème siècles sont marqués par la croissance, mais les échanges commerciaux favorisent également la propagation des maladies et des parasites de la vigne. Une fois les maladies enrayées, l’expansion rapide de la vigne s’accompagne de fraudes et d’une baisse des prix. Première guerre mondiale, révolution russe, prohibition aux Etats-Unis… concourent à la chute des cours. Les viticulteurs bordelais, voulant valoriser leurs produits par une meilleure qualité, participent activement en 1936 à la création de l’I.N.A.O. (Institut National des Appellations d’Origine). Aujourd’hui, 97 % de la production du Bordelais est commercialisée sous AOC, avec le succès que l’on connaît.

  • Bordeaux est le berceau de cépages réputés dans le monde entier, notamment le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Sauvignon blanc. Les vins rouges de Bordeaux sont principalement des assemblages de Cabernet Sauvignon et de Merlot, les vins blancs des assemblages de Sauvignon blanc et de Sémillon.

  • L'assemblage permet d'obtenir un vin de meilleure qualité, à partir de vins issus de cépages complémentaires. Dans les vins rouges, par exemple, le Cabernet Sauvignon donne de la structure et un bon potentiel de vieillissement, tandis que le Merlot apporte de la rondeur et de la souplesse en bouche. Dans les vins blancs, le Sauvignon apporte de la fraîcheur et de la puissance aromatique, et le Sémillon de la rondeur.

  • Le millésime est la production d'une année donnée. Il exprime tout ce qui s'est passé pendant l'année dans les vignes. La situation géographique de Bordeaux est particulièrement favorable. Ceci dit, le climat varie chaque année avec les perturbations climatiques provenant de l'ouest et le travail dans la vigne doit être adapté en conséquence. “L'effet millésime” est relativement marqué à Bordeaux, ce qui constitue une grande richesse : chaque année a sa personnalité.

  • Lors de la période de repos appelée élevage, le vin est affiné en cuve (inox) ou en barrique (bois). La cuve n’apporte aucun changement fondamental à l'évolution du vin. La barrique, elle, modifie sa personnalité. Elle permet la pénétration lente et continue de l’oxygène, qui assure les transformations du vin. Le chêne de la barrique apporte au vin des notes vanillées et renforce sa constitution tannique. Afin que le fruit soit mis en valeur et non dominé par le bois, la mise en barrique ainsi que la durée de l’élevage doivent être bien évalués.

  • Les tannins sont des substances qui se trouvent dans le raisin et qui peuvent aussi provenir du bois de la barrique. Ils donnent au vin sa structure et sa capacité de vieillissement. Ils apportent aussi une sensation de dessèchement sur la langue et les gencives. Avec le temps, ils se combinent avec les colorants dans les vins rouges, ce qui stabilise la couleur du vin. Ce sont aussi des molécules anti-oxydantes, d’où leur rôle sur la prévention de certaines affections cardio-vasculaires lors d’une consommation modérée.

  • L'étiquette est le signe distinctif d'une bouteille, sa signature. Les informations à retenir sont : le nom du vin ou du château, l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC), c'est-à-dire la région ou la localité d'où provient le vin, le millésime, l'identification du producteur ou de l'embouteilleur... et la référence obligatoire à Bordeaux !

  • Les règles sont simples et peu nombreuses:

    1. Ordre: Choisir les vins à servir: les vins jeunes sont servis avant les vins âgés et les vins secs avant les vins doux.

    2. Assurez-vous que les vins choisis sont à la bonne température de service, le potentiel aromatique du vin en dépend. Ces températures varient selon le type de vin : les vins blancs secs, rosés et effervescents sont servis à 7-10°C (quelques heures au frigo), les vins blancs puissants et les liquoreux à 9-12°C 1 h au frigo), les vins rouges frais et légers à 13-15°C, et les vins rouges puissants et complexes à 15-17°C.

    3. Déboucher: Avant de déboucher la bouteille, la capsule de métal qui recouvre le col doit être découpée en dessous de la bague de la bouteille et enlevée. En effet, lors du service, le vin ne doit pas entrer en contact avec le métal de la capsule, qui pourrait altérer les saveurs du vin.

  • Le potentiel de vieillissement d'un vin dépend de plusieurs facteurs, y compris les tannins (ce qui assèche la bouche), les acides et, pour les vins blancs doux, les sucres. Les tannins et les acides (qui proviennent du raisin) sont des agents conservateurs; plus ils sont présents dans un vin, plus le potentiel de vieillissement sera grand. Les vins du Médoc sont réputés être les vins de Bordeaux pouvant vieillir le plus longtemps : il y fait plus frais donc les vins contiennent un peu plus de substances acides et le Cabernet Sauvignon, majoritaire dans ces vins d'assemblage, est plus tannique que beaucoup d'autres cépages. Mais la plupart des vins de Bordeaux peuvent être consommés jeunes, aucune raison d'attendre !

  • La notion de Cru est apparue au 17e siècle. Elle reconnaît la valeur d'un sol et des vins qui en sont issus. Tout naturellement, une cotation officieuse s'instaure entre professionnels. Les courtiers (intermédiaires entre les viticulteurs et les négociants) constituent ensuite une cotation plus officielle évaluant le goût des vins, la qualité et l'originalité des crus.
    En 1855, à l'occasion de l'Exposition Universelle de Paris, Napoléon III demande à chaque région viticole présentant des vins d'établir un classement. Seuls les vins de la rive Gauche de la Garonne (Médoc, Graves et vins de Sauternes Barsac) seront représentés à l'Exposition Universelle et donc classés.

    Ce classement a été revu une seule fois en 1973, avec la promotion de Château Mouton Rothschild au rang de 1er Grand Cru Classé.

    En savoir plus sur le Classement des Grands Crus bordelais sur www.grand-cru-classe.com

  • I Les origines des Crus Bourgeois remontent au Moyen Âge. La ville de Bordeaux voit apparaître ses premiers bourgeois au 12e siècle, sous la domination anglaise. Ils jouissent de droits et privilèges, notamment une exonération de charges sur les vins de leur vigne. Au 15e, lorsque la Guyenne redevient française, ils conservent le privilège de posséder des terres seigneuriales. Ces riches commerçants peuvent alors acquérir dans le Médoc d'excellentes terres viticoles à qui l'on donne le nom de "Crus des Bourgeois" puis "Crus Bourgeois".

    En 1932, les courtiers bordelais (sous la double autorité de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux et de la Chambre d'Agriculture de la Gironde) consacrent 444 Crus Bourgeois. Mais après la 2e guerre mondiale puis le gel de 1956, leur nombre tombe à 94.

    L'essor exceptionnel des vins de Bordeaux dans les années 80-90 replace les Crus Bourgeois sur le devant de la scène et il devient urgent de leur donner un cadre officiel. Depuis 2007, l'Alliance des Crus Bourgeois du Médoc travaille sur un nouveau projet de “Reconnaissance Cru Bourgeois."

    En savoir plus sur le classement des Crus Bourgeois sur www.crus-bourgeois.com.

  • En effet, les termes de dégustation sont nombreux, mais pas besoin d'être un pro pour apprécier un Bordeaux !


    Voici quelques définitions :

    Ample : Se dit d'un vin harmonieux donnant l'impression d'occuper pleinement et longuement la bouche.

    Rond : Se dit d'un vin dont la souplesse, le moelleux et la chair donnent en bouche une agréable impression de rondeur.

    Souple : Se dit d'un vin coulant, dans lequel le moelleux l'emporte sur l'astringence. Il est obtenu par des cuvaisons courtes, sa texture est fluide et légère, et il se boit généralement jeune.

    Vous trouverez un grand nombre de définitions dans notre Glossaire.

  • Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux n’ayant pas de mission commerciale, nous ne sommes malheureusement pas en mesure d’indiquer des tarifs qui, par ailleurs, peuvent varier selon les détaillants, leur état de conservation et leur millésime.

    Pour plus d’informations,
    vous pouvez consulter www.wine-searcher.com ou vous adresser à un commissaire priseur ou des maisons de ventes aux enchères.

Newsletter

  • Soyez au courant des dernières actualités des vins de Bordeaux.
    Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez des nouvelles sur les événements dans votre région.

  •  
     
     
  •